04 78 29 03 82 contact@afccc69.fr

Qui sommes-nous ?

Présentation de l’AFCCC

Présentation de l’AFCCC

Les professionnels de l’afccc Rhône-Alpes assurent les services suivants depuis 1978

  • Conseil Conjugal et Familial (CCF)
  • Thérapie analytique de Couple (TC)
  • Médiation Familiale (MF)
  • Education Affective et Sexuelle (EAS)
  • Espace de Rencontre

Qui ? et pour qui ?

Ces professionnels formés à l’écoute reçoivent en entretien des couples, des personnes individuelles, des familles, qui traversent des difficultés sur le plan de leurs relations affectives, relationnelles, sexuelles, familiales. L’association assure environ 2000 entretiens par an.

Comment ? Où ?

L’AFCCC Rhône-Alpes est présente à Lyon et à Villefranche-sur-Saône.

Charte AFCCC

L'afccc a développé une approche spécifique des relations familiales et plus particulièrement des relations de couple, approche fondée sur l'intersubjectivité et la dimension groupale psychanalytique.

L’afccc a développé une approche spécifique des relations familiales et plus particulièrement des relations de couple, approche fondée sur l’intersubjectivité et la dimension groupale psychanalytique.

En ce sens l’article I de ses statuts est rédigé comme suit :

– « aider les personnes dans l’évolution de leur vie affective, sexuelle et sociale, spécialement dans leur relation de couple et de famille ».
– « favoriser la formation, la réflexion et la recherche dans une approche pluridisciplinaire, avec des praticiens concernés par le couple et la famille ».

Elle est depuis 1968 reconnue d’utilité publique.

L’approche fondamentale spécifique de l’afccc et ses applications sur le terrain exercées par les praticiens se référant à son label, constituent une connaissance et une compétence identitaire de qualité.

Les associations locales sont les forces vives de l’afccc, un lieu d’élaboration des pratiques, un terrain privilégié de la promotion de cette identité commune.

L’afccc nationale, elle, a pour rôle de rassembler, de transmettre, de garantir et d’être l’interlocuteur auprès des autorités nationales.

L’afccc nationale a donc le droit et le devoir de s’assurer de la conformité des pratiques des associations locales avec les principes de l’afccc (réf : « Théoriques et Déontologiques »).

L’afccc nationale est tenue de dispenser auprès des associations les formations spécifiques et de mettre à leur disposition les moyens documentaires et l’assistance nécessaire à la qualité requise.

Engagement contractuel des associations locales afccc :

Une association, en adhérant à l’afccc nationale, s’engage à respecter les points suivants :

1. Une association locale est membre de l’afccc nationale, ce qui implique le paiement de la cotisation et l’envoi de ses rapports d’activité et bilans financiers annuels, documents adressés de part et d’autre aux organismes subventionneurs.

2. Une association afccc exerce ses activités dans le souci de l’intérêt public et respecte les réglementations notamment fiscales et sociales.

3. Une association afccc dans sa communication externe, assure la promotion de l’identité afccc dans des termes cohérents avec ceux des publications de l’afccc.

4. Une association afccc développe chez ses praticiens une culture afccc dans leur appréhension des relations conjugales et familiales en leur assurant, autant que nécessaire, les formations complémentaires ou continues dispensées par l’afccc.

Une association locale s’assure que les pratiques de ses professionnels sont conformes aux principes posés par l’afccc, et en référence à son code de déontologie.

5. Une association afccc exerce le Conseil Conjugal ou la thérapie de couple avec des professionnels qualifiés ou reconnus par l’afccc nationale. Ces personnels suivent des supervisions en conformité avec des superviseurs reconnus par l’afccc. En absence de professionnels qualifiés par l’afccc, l’association peut recruter des personnels issus d’autres cursus, et leur assurer au mieux les formations complémentaires de l’afccc.

6. Une association afccc, pour exercer une activité de « Point Rencontre afccc », doit passer une convention avec l’afccc nationale et s’y conformer pendant toute la durée de la dite activité.

7. Une association afccc, pour exercer une activité de « Médiation Familiale », doit se conformer à la charte de l’Association pour la Promotion de la Médiation Familiale (APMF) à laquelle l’afccc nationale adhère elle-même.

8. L’association locale s’engage à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires afin de maintenir ses pratiques en conformité. Elle accepte d’être contrôlée, conseillée, aidée. Si des dysfonctionnements devaient perdurer, elle se mettrait en situation d’exclusion.

9. Pour un bon fonctionnement associatif, une participation régulière à la commission des centres est nécessaire par la présence de son président ou d’un de ses représentants. Les associations locales et l’ afccc nationale se proposent de développer les liens de collaboration et d’écoute mutuelle sur les bases de la charte ci-après.
La présente charte a pour fonction de faire en sorte que les structures qui y adhéreront assurent la qualité des prestations offertes.

L’équipe AFCCC

L’afccc Rhône Alpes rassemble des professionnels formés à l’écoute

CCF Françoise PAYEN
CCF Jane LE BOUQUIN
CCF Inès DE MUIZON
CCF Christelle DE LA FOREST
MF Karine CHANTERET
MF Nathalie PERRUCHET-JOURDAN

Historique de l’AFCCC

L’Association Française des Centres de Conseil Conjugal et Familial (AFCCC) a été créée au niveau national en 1961 par le Dr J.G. LEMAIRE, psychiatre et psychanalyste.

Elle est agréée par l’Etat, par le Ministère des Affaires Sociales et de l’Education nationale.

Elle compte 23 associations adhérentes dont une association fédérale regroupant sept délégations départementales en Ile de France, soit 29 centres répartis sur le territoire français.

L’afccc Rhône-Alpes existe depuis plus d’une trentaine d’année. Membre de l’association afccc nationale, elle a été créée à Lyon en 1978 (déclaration d’association Loi 1901 le 04/07/1978). Elle a ouvert une antenne à Villefranche-sur-Saône en 2001.

Code de déontologie de l’AFCCC

Code de déontologie des Cliniciens Psychanalytiques de Couples (CPC), des Conseillers Conjugaux et Familiaux (CCF) et des Médiateurs Familiaux (MF)

Les règles du Code de déontologie sont enseignées à tous les candidats aux professions de CPC, CCF et MF, désignés ci-dessous par « le praticien ».

Dans l’exercice de sa profession, le CPC, CCF et MF s’engage à ne mettre en œuvre que des moyens qui respectent la dignité humaine.

Le CPC, CCF et MF se réfère dans ses actes à l’éthique de sa profession qui lui commande d’analyser, de comprendre et non de juger. En aucun cas, il ne cherche à imposer son point de vue à son consultant.

Le CPC, CCF et MF condamne l’utilisation des notions de « normal » et de «pathologique » à des fins répressives dans le domaine politique et social, dans quelque pays que ce soit.

Il est conscient de la nécessité d’être prudent, en particulier quand son action fait intervenir des notions relatives à la normalité et à la pathologie.

Le CPC, CCF et MF est soumis à la règle du secret professionnel. Cette règle doit s’appliquer dans des conditions analogues à celles qui sont définies par la loi n° 20006916 du 19 septembre 2000 (art : 225-13 du Code Pénal) et loi n°2004-1 du 2 janvier 2004 (art – 226-14 du code pénal) sur le secret professionnel. Le secret doit être sauvegardé aussi bien dans les paroles que dans la conservation et la diffusion des documents.

Le CPC, CCF et MF doit faire en sorte que les éléments issus de son travail (comptes-rendus, conclusions, rapports, exposés etc.) soient toujours rédigés, présentés et classés de manière à préserver et conserver ce secret.

Dans sa coopération avec d’autres spécialistes, également soumis au secret professionnel, le CPC, CCF et MF partage avec eux, les informations strictement nécessaires à la prise en charge en équipe d’un consultant.

Il veille à sauvegarder le secret de l’identité des personnes lors de la constitution de fichiers de données, en conformité avec la loi du 6 avril 1978, relative à l’information et aux libertés.

Dans ses relations avec les autres professions ou organisations ou collectivités, le CPC, CCF et MF fait en sorte que sa fonction ou sa mission soit perçue le plus clairement possible.

Dans son activité professionnelle, lorsque le CPC, CCF et MF se trouvent en présence d’intérêts divergents, il doit tenter d’éviter de nuire à l’une quelconque des parties en cause.

Bien entendu, il se refuse à utiliser des moyens professionnels lui assurant des avantages personnels au détriment d’autrui.

Le CPC, CCF et MF doit présumer des conséquences directes et indirectes de ses interventions et tenir compte de leur utilisation possible par des tiers notamment.Il transmet aux tiers concernés les informations demandées qu’il estime nécessaires, à la condition de ne jamais être en désaccord avec les principes déontologiques énoncés dans le présent Code.

Le CPC, CCF et MF se garde de restreindre l’autonomie d’autrui et, en particulier, ses possibilités d’information, sa liberté de jugement et de décision. Il assure son autonomie dans l’usage de ses techniques et de ses protocoles de recherche. Il refuse tout engagement que l’état présent des techniques ne lui permet pas d’assumer.

Il est responsable du choix et de l’application des méthodes qu’il emploie.S’il désire diffuser des techniques psychologiques mises au point et testées par ses soins, il vérifie que les contrats commerciaux proposés stipulent explicitement que les dites techniques ne seront pas employées à des fins en désaccord avec les principes déontologiques énoncés dans le présent Code.

Le CPC, CCF et MF s’oppose au détournement des savoirs et des techniques psychologiques à des fins qui ne sont pas en accord avec les règles déontologiques. La diffusion de ces savoirs et techniques doit se faire en particulier dans des conditions garantissant leur utilisation dans le respect de ces règles.

Le CPC, CCF et MF n’accepte pas des conditions de travail portant atteinte à l’application des principes déontologiques énoncés dans le présent Code. Il fait respecter cette déontologie quelle que soit sa position hiérarchique dans sa situation de travail.

Chaque CPC, CCF et MF a le devoir de soutenir ses confrères dans la défense de la déontologie.

Le professionnel CPC, CCF et MF doit être vigilant à respecter le cadre de son intervention propre, en connaissance de celui de ses confrères à qui il doit savoir passer la main quand il atteint la limite de sa propre compétence.

Les administrateurs

L’afccc Rhône Alpes s'articule autour de 4 administrateurs

Martine LANGANAY
Martine POMMIER
Jérôme BOURGEAT
Caroline BOURGEAT

Nous contacter

Des permanences téléphoniques sont assurées du lundi au vendredi de 9 à 11h hors vacances scolaires et tous les lundis de 16 à 18h pour l'espace de rencontre.

Lorsque nous sommes en entretien, laissez nous un message, nous vous rappellerons dès que possible.

04 78 29 03 82

13 Rue d’Algérie, 69001 Lyon

668 Rue Nationale, 69400 Villefranche

contact@afccc69.fr